A propos de moi…

Mon parcours

Assistante de direction puis professionnelle de l'insertion j'ai toujours porté une grande attention au respect de l'humain dans mes actions. Au fil de mon questionnement professionnel, personnel, existentiel j'ai choisi de le placer au coeur de mon activité.

Pourquoi la sophrologie ?

J'y ai trouvé le sens que je souhaitais donner à ma pratique de la relation professionnelle d'aide. Notamment pour l'accompagnement à l'autonomie et les valeurs existentielles qu'elle propose. Parce que j'ai éprouvé que la prise de conscience par l'expérience vécue est un puissant moteur dans le développement de la personne.

L'intégration de la dimension corporelle, en complément de la compréhension intellectuelle par la parole, permet la reconnaissance de soi et le redéploiement dans toutes les dimensions de l'être.

Plus qu'une conviction intellectuelle, ce sont l'expérience vécue des bénéfices au quotidien, le potentiel de développement et de réalisation  d'une relation à soi profonde qui m'animent dans la démarche de vous accompagner vers votre objectif.

J'expérimente, je vis et intègre les outils que je propose et continue de me former pour vous apporter un accompagnement au plus proche de vos besoins.

 

 

Ma Formation

Parce que la relation d'aide ne doit pas se réduire à une seule motivation altruiste ou intelligence relationnelle, j'ai choisi de m'engager dans une formation certifiée par la Société Française de Sophrologie et inscrite au rncpregistre national des certifications professionnelles, validant une véritable reconnaissance des compétences acquises.

La sophrologie existentielle enseignée à l'ISEBA est un courant de la sophrologie caycediennelogoiseba (du nom de son créateur) agréé par la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse. Fidèle aux principes de base, elle s'appuie sur la relaxation dynamique, un des piliers de la méthode.

Déontologie

Le titre de Sophrologue Praticienne préparé à l'ISEBA est délivré par la Société Française de Sophrologie.sfs Je m'engage à exercer dans le respect des lois et des règlements régissant ma profession, dans le respect de l’intégrité et de la dignité des personnes en suivi et dans le respect du code de déontologie.

Le sophrologue n'a pas pour rôle de poser un diagnostic. La sophrologie peut accompagner un traitement médical sans pour autant s'y substituer.

Nous avons tous notre singularité ! Ma pratique s'inscrit dans le respect des valeurs et des croyances de chacun.